La Basilique

0
Ciao, sono la tua Guida virtuale!

Mappa Conquista Normanna Scolacium Calabria Contatto

La conquête normande de Calabre

Nous nous trouvons ici face aux ruines d’un édifice religieux qui devait être imposant. Nous commençons, en effet, le parcours dans le parc de Scolacium à partir de la dernière étape de l’histoire du site, au milieu du Moyen Âge, entre le XIe et le XIIe siècle : Calabre, comme une grande partie de l’Italie méridionale, est sous la domination byzantine. Ce sont les siècles au cours desquels les Normands, menés par Robert Guiscard et son frère Roger de Hauteville, sont partis à la conquête du sud de l’Italie ; si initialement les Normands ont combattu comme mercenaires dans les révoltes anti-byzantines, avec le Traité de Melfi de 1059, Robert Guiscard s’est déclaré vassal du pape Nicolas II, obtenant en échange le titre de duc d’Apulie, Calabre et Sicile.

La conquête normande de Calabre suppose aussi une « latinisation » du territoire : si en effet les Byzantins pratiquaient le christianisme de rite grec, les Normands, dévoués à l’Église de Rome, fondèrent de nouveaux monastères et basiliques de rite latin.

S. Maria della Roccella

L’une des églises bâties par les Normands est la Basilique de S. Maria della Roccella, sous le diocèse de l’évêque de Squillace, à l’embouchure de l’isthme entre les deux mers, faisait pendant à l’ancienne Basilique de Santa Maria construite en 1062 dans l’actuelle Sant’Eufemia, sur la plaine de Lamezia Terme.

La datation de S. Maria della Roccella oscille entre la fin du XIe siècle et les premières décennies du XIIe siècle. Probablement la construction n’a jamais été achevée et les raisons n’en sont pas encore connues. Son existence est mentionnée au cours des périodes successives quand elle fut également réutilisée comme forteresse pour défendre la côte. Un dessin de la fin du XVIIIe siècle nous montre la basilique et le paysage environnant : il a été réalisé par Claude Louis Chatelet à la suite du voyageur Richard de Saint-Non, l’un des nombreux visiteurs étrangers qui, à partir de la fin du XVIIe siècle, suivaient les itinéraires en Italie pour redécouvrir les anciennes civilisations grecque et romaine.

Mappa Claude Louis Chatelet Scolacium Calabria Contatto

La conformation de la basilique reflète de nombreux canons des églises normandes de l’époque : un plan en croix latine (dans lequel le bras de la nef principale est plus long des autres bras de la croix) ; la zone de l’autel, accessible par des marches, caractérisée par trois absides semi-circulaires avec fenêtres placées à différentes profondeurs (encore visibles).

Mappa Balisica S.Maria Della Roccella Scolacium Calabria Contatto

Planimetria della basilica di S. Maria della Roccella

À l’extérieur, les façades étaient caractérisées par une maçonnerie de briques avec une succession d’arcs aveugles vitrés sur tout le périmètre. La façade principale avait probablement un grand portail surmonté d’une grande arche vitrée (on voit aujourd’hui une ouverture ovale, réinterprétation imaginaire faite lors d’une restauration au début des années 1900).

Mappa Ricostruzione Basilica Scolacium Calabria Contatto


Ricostruzione della basilica – a cura di Capware, Tecnologie per la cultura

Mappa Parco Scolacium Museo Calabria Contatto